mercredi 14 novembre 2018

"Le hareng roi"

Ce week-end, direction Etaples sur mer pour la fête du hareng roi ( 10 et 11 novembre..).

Au programme de cette sympathique manifestation qui a lieu chaque année sur le port, la dégustation de harengs, grillés sur de grands braseros, fumés ou marinés...



des animations folk: musiques traditionnelles et chants marins :


des  métiers anciens : 
                                            

du folklore avec"les chevaliers du comte de Boulogne de St Martin Boulogne", ici la présentation d'un camp de corsaires au XVIIIe siècle..

                                                            du patrimoine maritime ,
                                                                                       
des maquettes,

de la gastronomie d'ici et d'ailleurs, bières artisanales, conserveries de poissons, saucissons secs, huîtres de Normandie, macarons de Corrèze, fromages de l'abbaye de Belval, gâteaux aveyronnais à la broche,


                                                                             
la présence des géants de Boulogne  "Zabelle" " Batisse"  et "Ti Pierre"           

        

et de nombreux autres stands !!!!!! sans oublier à proximité le centre de découverte de la pêche en mer "Maréis" et sa boutique, l'atelier et la maison de la miniature, le musée de la marine, l'entrée libre au chantier municipal de construction navale traditionnelle.... 

Retrouvons-nous à Etaples le week-end de Pâques pour la fête de la coquille!

                                                                       
                                                   A bientôt..                                                               

mardi 6 novembre 2018

novembre 1918...

Jamais mon grand-père n'a évoqué ce douloureux début de siècle. Né en 1895, il avait dix-neuf ans lorsque la guerre a éclaté, c'était l'aîné de quatre garçons..Après un bref passage au "camp de la courtine" dans la Creuse où on y apprenait le maniement des armes, son régiment a été fait prisonnier et envoyé en Allemagne. Là-bas, ces jeunes ont remplacé dans les fermes les hommes partis combattre....chez nous.

André, (le grand-père de mon mari) né en 1886, fut envoyé sur le front et blessé à différentes reprises, en 1915 à la poitrine et soigné à l'hôpital de Chambéry, en 1916 par éclat d'obus à Verdun, hospitalisé à Bar le Duc...

Eux s'en sont sortis certainement pas indemnes, meurtris physiquement et moralement.. mais combien d'entre eux n'ont pas regagné leur foyer!! génération sacrifiée...

A quatre-vingts kilomètres de chez nous, se trouve la nécropole nationale de Notre Dame de Lorette
à Ablain Saint Nazaire près de Lens. 45 000 combattants y reposent. Le site qui comprend la basilique, le cimetière, la tour lanterne s'étend sur plus de 25 hectares..


 Ils avaient une vingtaine d'années, pensaient avoir la vie devant eux...


En 2014, a été inauguré l'anneau de la mémoire.Sur ces panneaux hauts de 3 mètres, sont inscrits les noms des 580 000 soldats, sans distinction de nationalité tués sur les 90 kms de front du Nord Pas de Calais.


Dans le musée, on retrouve la wool war one, l'armée de laine de plusieurs centaines de soldats, de toutes nationalités, idée de la plasticienne Délit Maille, aidée par 500 tricoteuses des 5 continents...



   A quelques kilomètres de là, le mémorial canadien de Vimy dédié à la paix et au souvenir...


Aujourd'hui sur cette terre déchirée,blessée, cabossée paissent tranquillement des moutons..


N'OUBLIONS JAMAIS....

Moments magiques, moments de bonheur..

ces journées passées avec nos petits-enfants âgés de 6 à 13 ans...                               Les laisser cuisiner, préparer goûters ou...